En marge du confinement (7)

Monsieur Jean Noël, ami blogueur m’envoie cet article de presse.
Son blog est mort, me dit-il
vive le blog !
Oups… Désolée. La date du 11 mai et les 54 pages du protocole sanitaire à mettre en place d’ici là me fait déraper.

Tout est dit…Comment faire? Ce matin, accueil des enfants de personnels soignants. 4 aujourd’hui. Pour la première fois depuis la date de fermeture des écoles. Un bobo à soigner,  un câlin à refuser, un jeu à ne pas prêter parce que pas encore nettoyé du fait qu’un copain y avait joué avant, répéter maintes fois d’aller se laver les mains ou de ne pas se toucher le visage…Et je n’avais que 4 élèves !
Le 14, il faudra apprendre à faire classe encore d’une autre manière que celle qu’on a commencé à maîtriser ces deux derniers mois. Il faudra aussi s’occuper des enfants qui ne reviendront pas à l’école. Avec une alarme permanente au dessus de nos têtes GESTES BARRIÈRES driiing !!
On verra. On s’adaptera encore une fois sans compter sur nos dirigeants. On commence à prendre l’habitude. Mais c’est usant !

Un casse-tête pour tous que cette rentrée. Il faudra encore faire des efforts. Toujours plus ! Je vous entends dire « De toute manière, il faut y passer, on ne va pas rester à la maison ad vitam eternam.  »
Alors, avec ou sans masque, avec ou sans gel hydroalcoolique on ne va pas attendre septembre. D’ailleurs, ce midi même, j’ai détourné deux barquettes en bois pour l’école. (le truc de tous les enseignants : emmagasiner, pensant que ça servira en classe)…
Toutes les mesures de précaution seront prises par nos élus et notre directeur mais il n’empêche que je crains devoir faire la police toute la journée et guetter les moindres faits et gestes de mes pti loups pour que, justement, ce méchant covid ne nous fasse pas la peau ni à eux, ni à leurs familles, ni à la mienne.

J’espère que chacun quelque soit son rôle dans la société abordera ce périlleux déconfinement de façon réfléchie et responsable.

5 Commentaires

  1. Il s’agit d’un article de la rubrique Courrier des lecteurs du journal « Ouest-France » paru le lundi 4 mai 2020.
    Je pensais bien qu’il vous intéresserait. Disons que le voir publié sur votre site constitue ma modeste contribution de soutien aux enseignants, ceux « qui ne travaillent pas » selon la Porte-parole du Gouvernement, toujours en fonction malgré ses bévues. Elle vient encore de s’illustrer en défendant la page « Désintox Coronavirus » (pour laquelle le Conseil d’Etat vient d’être saisi) de cet Exécutif à la Com’ mal maitrisée.
    Bientôt la résurrection d’un Ministère de l’Information avec sa succession de regrettables amalgames ?

  2. Pour l’avoir vu quelques rares fois défendre des films dans lesquels il avait tourné, je le savais engagé (dans l’association « Un rien c’est tout » par exemple) sans être forcément un militant pur et dur mais je n’avais pas eu le bonheur de lire cette lettre ouverte toute récente que je partage pleinement. Ça fait du bien ! Merci à l’auteur-acteur et à vous Evelyne.
    Pas sûr néanmoins que sa proposition de « contribution exceptionnelle baptisée Jean Valjean » inspire nos décideurs si précautionneux avec les hyper-riches, aux relations quasi « incestueuses » avec la finance et plutôt style Thénardier dans leur côté « fourbe et sans scrupules ».
    Parue dans « Médiapart » et à charge contre un Pouvoir qui ne mérite pas notre confiance, la lettre n’avait par ailleurs aucune chance de figurer dans la page « Désintox Coronavirus » qui est sur le point (ou l’est déjà) d’être supprimée du « Ministère de la Vérité gouvernementale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.