Quand marcher est même difficile …

Après 4 jours à supporter un méchant virus qui m’a laissée trois jours alitée à combattre une horde de yorkshires aux yeux exorbités, un vendeur de télévision écran super plat, super grand angle et un homme chaussés de kickers roses, il était temps d’essayer de mettre le nez dehors malgré la flemme qui continue à s’abattre sur ma personne.

7 degrés, vêtue comme si on était dans la zone bleue du thermomètre, mais si … celle qui indique le moins ! c’est comme ça que je fais comprendre en classe puisqu’il faut tout expliquer…ici aussi…
Bon, bref, même bien habillée, j’ai réussi à avoir froid et à rentrer en grelottant. Faut dire que je me suis avancée un peu trop dans les hautes herbes pour prendre une photo et la pluie du matin n’avait pas ressuyée.

2 km 600 en 38 minutes … Suis loin d’avoir battue un record ! Quoique si, en positivant, record de tortue ! Avec ma bosse, ça me conviendra pour aujourd’hui. Les initiés comprendront …

Assez, je retourne au lit ! Trop fatiguée, et qui sait il y aura encore bien quelques zombies à écarter de mon chemin !
A demain, bonne nuit !!

2 Commentaires

  1. Pas initiés, pas compris mais nous n’avons ni fumé de la moquette ni mangé huitres et moules contaminées du Mont-Saint Michel (preuve que l’archange n’a pas protégé grand-chose) ou de Charente-Maritime et pourtant… pas à l’aise – c’est un euphémisme – non plus pendant quelques jours.
    Sinon, superbe photo digne d’un poster mural dans votre précédent post.

    • La gastro sévit partout en ce moment !! Grrrr…
      Aujourd’hui, je suis encore plus mal qu’hier… Sortir était-il une bonne idée?
      Oui, je trouve aussi que la photo du 31/12 sur les hauts de Gruey était sympa. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.