Les mystères du Père-Noël

Inscrite sur ce trail pour terminer la saison en beauté, je ne savais pas ce que réservait le titre.

Distance approximative : entre 17 et 25 km
Dénivelé : inconnu


Dimanche, une semaine avant, je suis allée en reconnaissance avec un petit groupe. Nous n’avons fait que 14 kilomètres sur des terres bien mouillées déjà. Un petit parcours ne dévoilant pas les fameux « points chauds »

Le grand jour arrive, la pluie est au rendez-vous . Elle s’est invitée depuis quelques jours déjà. Le froid commence à pincer en attendant l’heure du départ.

C’est parti. Dès le 2ème kilomètre, le ton est donné. Boue, gadoue, glissades en série… Tout le long un vrai bourbier accentué par le fait qu’évidemment je ne suis pas dans les premières à passer. Tout est détrempé ! Je chute, je me relève. Je tombe de nouveau, je repars. Je doute de mes capacités :
* Le ruisseau en crue, capricieux et gonflé par les pluies dont le pont provisoire fait de branches et de petits rondins n’a pas résisté. Aucune autre solution que d’y aller franco, les deux pieds dedans. Ça aura le mérite d’alléger les baskets de la terre qui s’est agglutinée dessous.
* La chute lourde entre 3 arbres sur le bord du chemin en dévers me laisse avec une belle douleur au genou et au tibia.
Je ne sais même plus marcher. Un pas avant, deux pas de travers…
17 ème kilomètre : gros flottement… Qu’est ce que je fous là?
* Comme s’il n’y en avait pas assez de ces surprises-mystères : la descente à la corde. Euh ! On entreprend ça comment? Un coureur arrivé à ma hauteur me montre. « Tiens toi bien à la corde avec les mains, descends les fesses en arrière, bien tendues … je t’attends en bas » (Oups…comment dire??? :P)
Tu attends la suite, en bas une fois la corde lâchée? …Eh ben… on a repris la course lui devant, moi derrière.
* Le dernière montée : presque 800 mètres avec un dénivelé de 10% qui t’achève. Mais c’est la fin et malgré le froid et la pluie, nombre de personnes sont sur le bord du trottoir pour t’encourager. C’est géant.

J’avais laissé quelques vieux démons à St Rémy il y a 20 ans, presque jour pour jour. Je les ai combattus les uns après les autres ce dimanche 1er décembre. J’en ai bavé ! Ils étaient rebelles mais j’en suis sortie vainqueur ! J’en suis fière.

Galerie photos :


Un grand merci à tous les organisateurs et bénévoles sans qui ce trail n’aurait pas pu avoir lieu ! Chapeau bas mesdames et messieurs, c’est vous les champions !

4 Commentaires

  1. « Les mystères du Père-Noël » : et encore, vous ne savez pas tout !
    Pas mal, en effet, pour cette fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.